Blogue

Les ristournes : atteinte à l'indépendance

Je dois avouer que certaines pratiques dans le milieu de la copropriété au Québec me déçoivent. Dernièrement nous avons reçu une publicité dont le titre était : « INTERNET HAUTE VITESSE avec opportunités de revenus pour gestionnaires d’immeubles ». Eh oui, certains fournisseurs de services utilisent des pratiques marketing plus que douteuses pour aller chercher des clients. Malheureusement, ce n’était pas la première fois que j’entendais parlé de ce stratagème, l’automne dernier lors du salon de la copropriété, un fournisseur de service est fièrement venu nous proposer ses services en échange de ristournes. Nous lui avions alors répondu à la blague de faire un meilleur prix à nos clients, car notre code de déontologie professionnel empêche clairement d’accepter ce genre de rémunération parallèle.  En effet, je pense que si un fournisseur de service est prêt à payer des ristournes à un tiers, c’est sans doute qu’il n’a pas donné son meilleur prix au syndicat. Ristournes octroyés par les fournisseurs Le principe de ristournes est assez simple, le gestionnaire offre du travail au fournisseur et plus le fournisseur obtient de contrats, plus il paie une ristourne élevée au gestionnaire. Ce qui place le gestionnaire dans un conflit d’intérêts flagrant. Le gestionnaire perd alors son sens critique quand vient le temps de recommander des fournisseurs de services aux conseils d’administration. Je tiens à spécifier tout de suite que chez SolutionCondo, nous n’adhérons pas à ce genre de pratiques. Voici quelques conseils pour vous assurer que ces pratiques ne se retrouvent pas dans votre copropriété.

  • Exigez une lettre d’indépendance de la part de votre gestionnaire.
  • Exigez d’obtenir plus d’une soumission pour l’octroi d’un contrat. Si vous doutez des soumissions qui vous sont présentées, faites-vous même vos recherches ou exiger à votre gestionnaire de demander des soumissions à des entreprises additionnelles.
  • Engagez un gestionnaire qui fait partie d’un Ordre professionnel reconnu, car ces professionnels doivent respecter un code de déontologie strict.

Ça me fait toujours sourire quand je vois que certains gestionnaires se dotent d’acronyme après leur nom pour simuler le fait qu’ils sont membres d’un Ordre professionnel. Sachez qu’un Ordre professionnel reconnu est un Ordre professionnel inscrit à l’Office des professions du Québec. Pourquoi est-ce important? Sachez que les membres d’Ordre professionnel reconnu doivent tous adhérer à un code d’éthique et de déontologie qui stipulent dans tous les cas que le membre  ne doit pas se retrouver en position de conflits d’intérêts, et que s’il se trouve dans une position de conflits d’intérêts il doit en informer son client.  Par ailleurs, si votre conseil d’administration s’aperçoit que le gestionnaire est en conflits d’intérêts, vous aurez des recours et pourrez déposer une plainte à son Ordre professionnel. L’Ordre fera ensuite son enquête  et réprimandera son membre, allant de l’amende à la radiation.

Cédric Deschamps, Ing. jr. Associé-fondateur SolutionCondo.com Courriel : cedric.deschamps@solutioncondo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *