Blogue

Remercions nos déneigeurs qui travaillent d'arrache-pied

Ce matin, lorsque je suis partie pour le travail, j’ai réalisé qu’il y avait un immense banc de neige devant chez moi.  Évidemment, j’ai un contrat de déneigement avec un entrepreneur de mon quartier, toutefois lorsque j’ai regardé l’état de la situation, j’ai réellement eu l’impression qu’il n’était pas encore venu.  Un peu choquée, je me suis dit que nous devrions changer d’entrepreneur, me souvenant ensuite qu’il n’y en a qu’un seul qui s’occupe de notre rue.  Comme à bien des endroits, les entrepreneurs se divisent les secteurs.  J’ai donc pris ma pelle et j’ai pelleté l’immense amas de neige afin de sortir mon camion dans la rue. Comme j’habite la rive-sud, je me suis pris un café pour agrémenter mon trajet jusqu’à Montréal, puisqu’un animateur radio mentionnait que tout déplacement pouvait prendre plus du triple du temps normal. Il avait évidemment raison puisqu’il était impossible de rouler plus vite que 50 km /h, voire parfois moins, la visibilité étant presque nulle avec la poudrerie incroyable qu’il y avait. Une heure après mon départ, mon mari m’appelle, me demandant si le déneigeur semblait passé lorsque je suis partie plus tôt de la maison, puisqu’il y avait actuellement un immense banc de neige dans l’entrée du garage. Évidemment toute cette poudrerie avait anéantie mon pelletage impeccable fait une heure auparavant.  VIVE L’HIVER QUÉBÉCOIS. Je me suis alors dit « On est au Québec…qu’est-ce que je peux bien y faire, autant admirer le paysage…et m’organiser une journée de ski pour samedi ». Pourtant sur mon trajet vers le bureau j’ai vu de nombreuses sorties de route.  Sans doute des gens trop pressés.  À la radio, un animateur avait décidé de faire une ligne ouverte sur l’état de la situation. Beaucoup de gens trouvaient la situation infernale et se plaignaient du service pitoyable des déneigeurs.  D’autres, plus philosophes, trouvaient là une belle occasion d’aider des voisins et de rire un peu de l’intolérance de certains à l’hiver québécois et de notre incapacité à ralentir notre rythme effréné pour quelques instants. De mon côté, malgré mon début de journée mouvementé, j’estime que mes complications individuelles sont bien minimes par rapport au difficile travail des déneigeurs. Je voudrais souligner leurs efforts incroyables pour ramasser le maximum de neige des rues et des stationnements.  Ces derniers ont travaillé d’arrache-pied toute la journée et ils travailleront encore toute la nuit pour tenter de contrecarrer l’oeuvre machiavélique de Mère Nature qui nous a envoyé une tempête de neige jamais vue de plus de 45 centimètres en un très court laps de temps. Je veux féliciter ces chevaliers du déneigement qui on dû braver les bouchons de circulation causés par les nombreuses sorties de route pour aller d’un immeuble à l’autre.  Je veux les remercier de rester courtois en toutes circonstances, malgré les gens souvent frustrés qui les accostent parfois et malgré leur fatigue sans doute grandissante. Les hivers doux et peu enneigé des dernières années ne semblaient plus de mise aujourd’hui. Je crois qu’il faut se faire à l’idée qu’il faudra s’atteler à nos pelles et y mettre, à l’occasion, un peu d’huile de coude… comme dans le bon vieux temps.  Par contre, voyons le bon côté des choses, la saison de ski, celle de motoneige ou de tout sport d’hiver sera merveilleuse. Je vous invite donc à faire comme moi et à remercier tous les déneigeurs que vous croiserez dans les prochains jours puisque ces derniers l’apprécieront énormément.  Oublions l’ère de l’information instantanée et du résultat immédiat et soyons conscient que ce sont des êtres humains qui font leur gros possible pour déneiger ce qu’a laissé une tempête de neige tout simplement incroyable. En conclusion, cette tempête est dite de « tempête du siècle » par plusieurs médias.  Je dois admettre que c’est la première fois que je voyais des policiers en motoneige sur l’autoroute. Aujourd’hui, je crois que le dicton suivant est de mise :  « l’urgent est fait, l’impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai de 24h ».  Svp, soyez prudent et indulgent si le miracle prend un peu plus de temps que prévu. Dans l’actualité : Le déneigement ralenti par les voitures abandonnées Branle-bas de combat à Montréal: des centaines d’accidents Des chutes de neige records TEMPÊTE | RECORD – Des jours de déneigement en vue photo-elise Elise Beauchesne, CPA, CA, Adm.A Gestionnaire de copropriété senior SolutionCondo.com Tel : 514-935-6999 Courriel : elise.beauchesne@solutioncondo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *