<< Retour à la page précedente

10 avril 2020

Stress, anxiété et déprime associés à la COVID-19

Les mesures gouvernementales pour freiner la propagation et protéger la population du coronavirus brisent vos habitudes de vie et peuvent vous affecter sur les plans physique et psychologique. La présente communication, qui se veut un sommaire de la publication du Ministère de la Santé et des Services sociaux « Stress, anxiété et déprime associés à la maladie à coronavirus COVID-191 », a pour but de faciliter cette période difficile en proposant quelques moyens pour mieux gérer cette situation. 

Cette publication vise à prévenir des cas extrêmes de détresse qui peuvent mener jusqu’au suicide.  Nous vous invitons à être à l’écoute de vous-même en cette période difficile.  Également, n’hésitez pas à supporter vos parents et amis à distance.  Plusieurs ont besoin de réconfort et de soutien et ils n’oseront pas toujours le demander.

Ressources disponibles  

Si vous vous sentez stressé, anxieux, déprimé ou que vous avez besoin d’aide, les ressources suivantes sont disponibles en tout temps :  

Téléphone  

  • Ligne d’information du gouvernement du Québec destinée à la population sur la COVID19 : 1 877 644-4545  
  • Centre intégré (universitaire) de santé et de services sociaux de votre localité (CISSS ou CIUSSS, CLSC, GMF)  
  • Service de consultation téléphonique psychosociale Info-Social 811 
  • Pharmacien  
  • Médecin 
  • Centre de prévention du suicide : 1-866-APPELLE (277-3553) 
  • Ligne d’information du gouvernement du Canada destinée à la population sur la COVID-19 : 1-833-784-4397  

Internet  

Quand aller chercher de l’aide? 

Les signes qui suivent peuvent être un indicateur qu’il est nécessaire d’aller chercher des ressources extérieures : 

  • Sur le plan physique : Si vous avez la sensation d’étouffer, que votre cœur bat plus vite, si vous avez des étourdissements, des nausées, des difficultés de sommeil importantes, une diminution de l’appétit marquée ou un manque d’énergie et une fatigue marquée.
  • Sur les plans psychologique et émotionnel : Si vous ressentez de l’anxiété, une sensation de panique lorsque vous entendez parler du virus, que des pensées négatives vous envahissent ou que vous avez une perte de plaisir et manque d’intérêt envers les activités que vous avez l’habitude d’apprécier. 
  • Sur le plan comportemental : Si vous remarquez que vous avez de la difficulté à assumer les tâches quotidiennes, que vous êtes en surveillance constante des symptômes reliés au virus, que vous manquez de concentration, êtes irritable, agressif, pleurez fréquemment ou abusez d’alcool, de drogues ou de médicaments. 

La présence de plusieurs de ces signes peut démontrer que vos ressources personnelles ne vous permettent plus de gérer vos inquiétudes au quotidien. Il pourrait alors être bénéfique pour vous d’aller chercher de l’aide. 

 

Réactions en contexte de pandémie 

Il est normal que la situation actuelle puisse générer de grandes inquiétudes. Vous pouvez ressentir :  

  • La peur, le stress et l’anxiété : Face à une menace, la peur permet à l’être humain de mettre en place des actions pour se défendre. Cependant, quand l’anxiété devient trop forte, ces actions ne sont plus efficaces. L’imprévisibilité, la nouveauté de la situation et le sentiment de perte de contrôle entraînent inévitablement un stress important. 
  • La tristesse, la déprime et la solitude : En étant isolé, limité dans ses activités et éloigné de ses amis, collègues et proches, le quotidien peut devenir plus lourd. 
  • La frustration, la colère et l’irritabilité : L’isolement est frustrant, d’autant que nombreux sont ceux qui sont confinés à la maison avec leurs enfants et privés d’activités et de contacts sociaux.

Les réactions de stress, d’anxiété et de déprime peuvent se manifester de plusieurs manières : 

  • Sur le plan physique : Il est possible que cela provoque un ou plusieurs de ces symptômes, soit des maux de tête, des tensions dans la nuque, des problèmes gastro-intestinaux, difficultés de sommeil une diminution de l’appétit et de l’énergie.
  • Sur les plans psychologique et émotionnel : Le contexte de pandémie peut nécessairement donner naissance à des inquiétudes et de l’insécurité face à ce virus. Cela peut se manifester par un sentiment d’être dépassé par les événements, d’impuissance, de découragement, de tristesse, de colère, etc.
  • Sur le plan comportement : Les manifestations peuvent prendre la forme de difficultés de concentration ou de prise des décisions, d’irritabilité, d’agressivité, de pleurs, d’isolement ainsi que par l’augmentation de la consommation d’alcool, de drogues et de médicaments.  

 

Quelques moyens pour mieux gérer cette situation 

S’informer  

Un manque d’information ou des informations contradictoires peuvent augmenter ces réactions.  

  • Informez-vous à des sources d’information fiables ; 
  • Méfiez-vous des nouvelles sensationnalistes provenant de sources peu connues ou douteuses; prenez le temps de valider l’information auprès des sources officielles reconnues ;  
  • Bien qu’il soit important de vous informer adéquatement, éviter la surexposition aux médias, car le cerveau surexposé est plus inquiet. Limiter donc le temps d’écoute et de lecture des nouvelles.

Prendre soin de soi  

  • Demeurez attentif à vos sentiments, émotions et réactions, et donnez-vous la permission de les exprimer à une personne de confiance ou de les exprimer par le moyen de l’écriture, de l’activité physique ou autre ; 
  • Pratiquez une activité physique qui vous permet d’évacuer votre stress et d’éliminer vos tensions ;
  • Adoptez de saines habitudes de vie telles qu’une bonne alimentation et des heures de sommeil suffisantes. Créer une routine malgré les consignes d’isolement;
  • Limitez les facteurs qui vous causent du stress ;
  • Accordez-vous de petits plaisirs (par exemple, écouter de la musique, prendre un bain chaud, lire, etc.) ; 
  • Restez en contact avec les gens qui vous font du bien ;
  • Rappelez-vous les stratégies gagnantes que vous avez déjà utilisées par le passé pour traverser une période difficile ;
  • Apprenez à déléguer et à accepter l’aide des autres (par exemple, demander aux enfants de faire la vaisselle). 

Si vous sentez l’anxiété monter en vous, tentez de focaliser vos énergies et vos pensées vers des actions que vous pouvez entreprendre, sur lesquelles vous avez du contrôle. Évitez de tourner les idées négatives en boucle dans votre tête. Prenez une pause et essayez de vous distraire. 

Prenez bien soin de vous et de vos proches,

Rebecca Gillis
Gestionnaire
SolutionCondo

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

Restez connectés

   

Soyez les premiers informés avec l’infolettre du blogue

Je voudrais aussi recevoir :

Nos blogueurs

MOTS CLÉS

Archives

Nos coordonnées

1751, rue Richardson
Bureau 6115, Montréal
(Québec)  H3K 1G6

google maps

Contactez-nous

514 935-6999
1 855 835-6999

fax : 514 375-1293
[email protected]

Téléchargez notre
application mobile

app store

google play

Copyright © 2007-2020 Web Estate Management inc. Tous droits réservés.